Solides géométriques

SKU 004800. Catégorie

168,18  TTC (140,15  HT)

Les solides géométriques initient l’enfant à la géométrie des volumes tout en développant la perception stéréognostique.

label-ami-moyen.jpg

L’ensemble complet nécessaire au travail avec les solides géométriques est constitué des 10 solides, des supports pour les 3 formes non stables, d’un panier de présentation (vendu à part) et d’une boite contenant des planchettes imprimées correspondant à la base des différents solides (vendue à part).

Les volumes sont :

  •  un cylindre,
  •  un cube, 
  •  un ellipsoïde,
  •  un cône
  •  une sphère
  •  un ovoïde
  •  une pyramide à base carrée
  •  une pyramide à base triangulaire
  •  un parallélépipède rectangle
  •  un parallélépipède triangle

Les 10 solides géométriques sont usinés avec précision dans du bois dur avec une finition en laque brillante bleue. Leurs dimensions correspondent aux définitions de l’AMI.

Objectifs : Développement de la perception stéréognostique, Perception et discrimination visuelle et stéréognostique des principaux solides géométriques.

Autres capacités développées : Reconnaissance des solides, association visuelle d’un solide et de sa projection en 2 dimensions, préhension des volumes, sens de l’observation, de la logique et de la déduction.

Appréhension des notions géométriques d’arête, de face, de base, de hauteur, de diamètre, de sommet et de surface.

UTILISATION DU MATÉRIEL LES SOLIDES GÉOMÉTRIQUES

Avant la séance, l’enfant se lave les mains.

Dans un premier temps :

L’adulte sort de la corbeille deux solides contrastants : la sphère et le cube.

L’enfant les prend à tour de rôle dans ses mains pour les palper, les observer. Sa main caresse les courbes, il fait glisser ses doigts le long des arêtes, il touche les sommets, il les manipule pour observer les solides qui roulent, ceux qui basculent, ceux qui piquent…

Dans un deuxième temps :

L’adulte présente :

  •        L’ellipsoïde et le parallélépipède
  •        Le cylindre et le prisme
  •        La pyramide à base triangulaire et le cône
  •        L’ovoïde et la pyramide à base carrée

L’enfant ensuite manipulera tous les volumes en faisant toutes sortes de comparaisons et de correspondances (bases, hauteurs, faces) et en effectuant des classifications.

De nombreux prolongements sont possibles.